Le DAS, c’est quoi ?

Téléphones et ondes électromagnetiques

Vous êtes soucieux de savoir si le téléphone mobile est nocif pour votre enfant tout juste entré en 6ème? Regardez ce qu’est le DAS.

Le DAS signifie Débit d’Absorption Spécifique, exprimé en Watt par kilo, il s’agit d’un indice indiquant la quantité d’énergie électromagnétique absorbée par le corps lors de l’utilisation d’un téléphone portable dans les pires conditions (téléphone en pleine puissance et dans les pires conditions d’utilisation.

Le DAS est donc un indice dont la valeur est entre 0 et 2 W/kg (La limite haute en Europe), plus la valeur est haute, plus le téléphone mobile émet des ondes électromagnétiques, plus il est nocif.

Les téléphones récents ont des valeurs de DAS généralement inférieures à 1 W/kg, ce qui n’est pas le cas des téléphones plus anciens, dont les valeurs se situaient plutôt entre 1 et 2 W/kg.

Nous n’allons pas refaire la théorie controversée de la nocivité des ondes électromagnétiques sur le cerveau des enfants, certains disent que l’impact est minime, d’autres disent le contraire. C’est donc à chacun de juger s’il est nécessaire ou pas de minimiser l’emission de ces ondes afin de limiter son enfant à de telles expositions.

Par principe de précaution, il est donc peut-être bon de choisir un téléphone ayant un DAS le plus faible possible, et d’en faire une bonne utilisation, en essayant de respecter les points suivants :

  • Ne pas dormir avec le téléphone sous l’oreiller s’il n’est pas en mode avion.
  • Ne pas placer le téléphone près du ventre d’une femme enceinte, près des testicules chez les jeunes garçons, près du coeur.
  • Utiliser un kit main libre lors d’appels prolongés
  • Limiter les appels dans les zones de réception difficile (le téléphone augmente sa puissance donc son DAS lors de la recherche de nouvelle antenne relais).

Les différents constructeurs de téléphones mobiles ont l’obligation de mentionner la valeur du DAS.

Nous trouvons différents types de DAS, le DAS de tête, le DAS tronc et le DAS membre, il s’agit de différentes procédures de test permettant de distinguer le DAS selon l’utilisation du téléphone. Nous savons en effet qu’un enfant utilise principalement son téléphone pour communiquer sur les réseaux sociaux, il utilise donc son téléphone « loin » de sa tête, ce qui n’est pas le cas d’une personne plus âgée qui utilise son téléphone principalement pour passer des appels vocaux, donc près de la tête si aucun kit piéton n’est utilisé.

Ces trois types de DAS, bien que différents, doivent être considérés selon l’utilisation du mobile.

Laisser un commentaire